Prête-moi ta chatte pour une Bonne Action!

10 Août

cover-ulule-2.jpgEt là, nous vous voyons venir bande de coquines!! Et bien non mesdames, il ne s’agit pas d’un article sur l’échangisme, les soirées privées ou les essais cliniques mais bien d’une super initiative que nous avons voulu faire connaître! SO-LI-DA-RI-TE!!

Il y a quelque temps de cela nous avons pu soutenir -via la plateforme de financement collaboratif Ulule– la création d’un site internet  appelé « Prête-moi ton chat ».

Qu’est ce que c’est? Un site permettant de mettre en relation des propriétaires de chats souhaitant les faire garder à moindre coût dans des conditions top et des amoureux de chatounes désirant faire du cat-sitting en faveur d’une association. Yeah baby.

Pourquoi ça nous a plu? L’hôte garde bénévolement mais le propriétaire verse 3€ par jour de garde. Et quand on voit combien prend un chenil, c’est plus que cadeau. Cet argent reviendra en partie à une association tandis que l’autre partie servira à faire fonctionner le site.

Comment ça marche? Si l’on est propriétaire, on cherche un hôte près de chez soi dans le moteur de recherche, on se met d’accord, on apporte croquettes, coussins et le vanity de voyage de pupuce chez l’hôte sympa qui va pouvoir papouiller le temps souhaité.

Si l’on souhaite être hôte, on rempli une petite fiche de renseignements, on met une petite photo sympa, on choisit son association parmi la SPA, Cheer Up et l’APA et on attend d’être contacté!

Plus l’information sera diffusée, plus il y aura d’hôtes disponibles et surtout de propriétaires au courant!

L’idée vous plait?

Voici leur lien Facebook: http://www.facebook.com/pretemoitonchat

Le lien Twitter: http://twitter.com/pretemoitonchat

Vous avez déjà effectué une garde? Partagez votre expérience sur le blog! l-escrapulettes@hotmail.fr

Just Married! ou Passer au travers des petits tracas d’un mariage lesbien.

8 Août

tapisElle a dit « oui » il y a un an et demi et nous sommes à présent ravies de nous appeler « épousées »…

Des mois de préparation et de péripéties, vos Crapulettes vous dressent un bilan non exhaustifs des temps forts et difficultés rencontrées lors de ce mariage…

J-2 ans: C’est décidé, je vais faire ma demande! Je suis complètement euphorique, ma chérie ne se doute de rien, parfait. Première chose: trouver une bague de fiançailles. Difficulté n°1. Ma chérie fait 1m60, a des mains de hobbit et un style androgyne. Ah oui et elle est super difficile. Mission: dénicher une bague élégante, originale, assez large mais pas trop, féminine mais pas trop ni trop masculine. Easy.

Conseil n°1: Etsy. Ce site est une mine d’or et permet d’acheter des bijoux faits sur mesure dans le style de votre choix. Pour ma part, j’opte pour la boutique Arketipo, un artisan basé à Chypre qui fera le bonheur total de ma Bride-To-Be.

Par ailleurs, traditionnellement Madame porte une bague mais pas Monsieur, nous avons choisi d’en avoir une chacune. Pas de jalouse. Donc direction la bijouterie pour la mienne, bien moins compliquée.

Lire la suite

« Kiss Me » ou les suédois ne font pas que des krisprolls

15 Sep

1010016_fr_kyss_mig_1351684379104

Avant tout, sachez que vous trouverez ce film sous trois titres différents: « Kyss Mig », « Kiss Me » et « With Every Heartbeat ». Lorsque nous avons appris qu’un nouveau film lesbien était sorti (on s’entend, c’était en 2011), nous étions ravies: enfin un peu de sang neuf. Puis nous avons appris que le film était suédois. Projection mentale: Millenium avec des lesbiennes non tatouées et sans moto. Bref, Millenium sans l’intérêt second du film.  Mais comme nous sommes des filles ultra-motivées, nous ne nous sommes pas laissées démotivées pour autant, Noomi Rapace n’est pas loin sur l’étagère du salon en cas d’urgence.

Le sujet:  Lasse et Elisabeth, un couple de quinquagénaire ayant chacun une fille d’une précédente union, sont sur le point de s’unir. Peu de temps avant cela, Lasse organise une fête pour son anniversaire, l’occasion pour Mia, sa fille , d’annoncer ses fiançailles et de faire la rencontre d’Elisabeth et de sa fille Frida, l’excentrique.

Pourquoi cela aurait pu ne pas nous plaire: Le sujet a été vu, revu et rerevu. De Jenny dans the L-Word, en passant par I can’t think Straight, les scénaristes aiment jeter des filles sur le point de se marier dans les bras d’une autre. Freud vous dirait qu’il s’agit d’une réminiscence traumatique d’une cérémonie particulièrement chiante, nous, nous vous dirons qu’ils sont simplement cruels et sadiques.

Pourquoi cela nous a quand même beaucoup plu: Contrairement à Jenny, nous ne pensons pas que l’héroïne mérite de toutes façons d’être malheureuse parce qu’elle fait suer tout le monde avec ses tergiversations. Et autant dans le film I can’t think Straight, les riches héritières flirtaient avec la comédie, autant le drame prend tout son poids dans cette histoire suédoise. Nous n’avons pas peur des mots et le crions haut et fort: à ce jour, il s’agit du meilleur film du genre. L’image est d’excellente qualité et les émotions sont subtiles et extrêmement bien rendues. Chapeau bas pour le jeu de ces dames, et POUR UNE FOIS, oui, la tension est palpable, oui, le tiraillement de l’héroïne nous prend aux tripes et l’histoire trouve une résonance en nous toutes.

Nous vous le conseillons si:

– Les paysages romantiques des campagnes suédoises ne vous donnent pas envie de vous pendre.

– Vous êtes plus Amélie Poulain et Lost in Translation que Fast and Furious ou Alien vs Predator

– Vous avez une conception large de la famille.

– Vous n’avez rien contre les robes à fleurs et les tresses

– vous avez envie de voir un BON film

Vidéo

Flamenco revisité, pour notre bonheur….

13 Sep

Qui inviter à votre mariage?

28 Mai

La demande a été faite, l’anneau offert et voilà le moment délicat arrivé…Mais on invite qui? Ou plutôt qui est-ce que l’on invite pas? Pour économiser vos méninges et ménager votre budget, voilà un petit tableau qui vous aidera à vous décider.

20130527-221405.jpg

%d blogueurs aiment cette page :