Aimer une femme: de 1960 à aujourd’hui…

6 Juil

 

Toujours très soucieuses de parfaire notre culture et en particulier notre culture lesbienne, nous nous sommes penchées sur un film vivement conseillé par de nombreux sites et magazines: « If these walls could talk 2: Sex Revelations » et franchement nous n’avons pas été déçues. Alors que le premier volet de « If these walls could talk » était consacré à l’avortement, ce deuxième traite de l’homosexualité féminine à trois décénies différentes: 1960, 1980 et 2000 et les difficultés inhérentes à chaque période. Les personnages sont très attachants et le casting étonnant pour une production de ce genre (entre autre Mitchelle Williams, Ellen DeGeneres et Sharon Stone, géniale en lesbienne haut perchée!)

Le sujet: cet opus de 3 volets de 20min (ces films étaient initialement conçus pour la télévision) nous plonge dans la vie de 4 femmes (2 + 1 couple) à un moment où leur homosexualité devient crucial dans le déroulement de leur vie (découverte de soi, découverte des autres, ouverture au monde et acceptation, etc.), tout cela tout en pudeur et émotions.

Pourquoi cela nous a plu:  Beaucoup des thématiques qui nous sont chères y sont traitées: quelle légitimité notre couple a-t-il aux yeux des proches lorsque notre homosexualité est mal acceptée (voire pas du tout)? Comment vivre avec le regard des autres? Comment assumer ce jugement parfois pesant? Comment fonder une famille malgré les difficultés?, etc. Au final, chacune de nous se retrouve quelque peu dans ces différents portraits, et ils sont très forts, ils arrivent même à nous donner certaines réponses!

Pourquoi cela nous a apporté: Il est difficile de concevoir le chemin parcouru pour pouvoir aujourd’hui tenir la main de notre chérie dans la rue, pourtant, ce film nous y balade. Sans être militant, cette oeuvre présente les combats ménés à des échelles différentes par des lesbiennes de tout âge, bien décidées à vivre leur amour quelques soient les pressions extérieures ou l’issue. Vivre avec une femme en 1960 était aussi révolutionnaire que de vouloir un enfant avec elle en 2000, et à travers ce voyage dans le temps, c’est notre propre évolution personnelle qui est exposée…Une ouverture lente et parfois difficile mais dont la fin est résolument optimiste…

Comme d’habitude, un petit extrait, juste parce qu’on vous aime!

Publicités

8 Réponses to “Aimer une femme: de 1960 à aujourd’hui…”

  1. Manue Delbos Cayuela 7 juillet 2011 à @ 09:04 #

    j’aime beaucoup, se soir soirée chausette popocron sur le canapé ac ma tendresse et on vas aller a la découverte de ce film qui a mon avi lui plaira (surprise pour elle).
    merci pour lidée 😉

  2. P0ulet 8 juillet 2011 à @ 08:06 #

    J’ai vu ce film il y a un petit moment (parce que moi aussi, je cherche des films pour parfaire ma culture XD) et j’ai adoré…Il est simple, émouvant et comme vous dites, il apporte beaucoup. J’ai beaucoup aimé le fait de voir l’évolution au cours du temps. Et la première histoire m’a faite pleurer…(oui, j’avoue, je suis une grande sensible XD)…^^ »
    Un film à voir donc !! *et a prévu de mater Gigola pour bientôt sinon*
    A plus les crapulettes !! ^^

  3. Les Crapulettes 8 juillet 2011 à @ 12:55 #

    Nous aussi on a eu notre larmichette au début…Et Gigola est dans notre liste!
    Alors Manue? Ta chérie? Elle a aimé?

  4. Emilie 8 juillet 2011 à @ 18:22 #

    Excusez-moi, comment faire pour avoir ce film en Français et dans son intégralité ?
    Merci

    • Les Crapulettes 8 juillet 2011 à @ 19:10 #

      Alors, on peut le trouver sur Amazon france d’occasion pour moins d’une dizaine d’euros, autrement en VO sous titré sur des sites de téléchargement ou en streaming.

  5. Emilie 8 juillet 2011 à @ 19:51 #

    Merci beaucoup on va aller voir cela
    bon week end à toutes

  6. Ingrid Jacquet 10 juillet 2011 à @ 09:24 #

    j’ai beaucoup apprécié ce film! Le début est dur, limite j’ai pleuré!

  7. Manue Delbos Cayuela 12 juillet 2011 à @ 00:03 #

    en un weekend je les vues 2 fois, une foi avec ma tendresse (qui a adorée) j’ai pleuré début et fin et deuxième foi lors de nôtres super weekend entre nana, j’ai encore pleuré au même moment tous le monde a adoré mais trouvé trop cour encore merci de l’idée 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :