5 bonnes raisons de détester le réveillon du jour de l’an

31 Déc

5, 4, 3, 2, 1 …. BONNE ANNEE!!! Super, vous m’en direz tant…Je regarde à droite, Seb a presque la tête plongée dans le décolleté de Jess car « Beaaaaaaaux nénéééééééés » mais bon elle ne dit rien, elle subit envahie par une lassitude extrême car Seb a 3gr d’alcool dans chaque artère, qu’en plus il se croit drôle et que..merde, c’est la bonne année quoi.  Je me tourne vers la gauche, Mel, Tom et Jerry sautillent partout dans l’appart comme des lapins sous excta en braillant « I will survive », chanson complètement has been depuis que l’équipe de France a arrêté de jouer au football mais qui persistera à s’incruster à chaque soirée tant qu’Arthur sera en vie. Je sens que quelque chose vibre dans ma poche (meuhhhh non, ce n’est pas lui!), ah, un message: « Bonne année 2012, la santé, l’argent, l’amour et le bonheur », rien que ça, bref, encore un message très personnel qui m’est adressé par un numéro que je ne connais même pas (« Véro, prête moi ton portable, tu sais qui c’est 0634675…? »). Véro? Véro a disparu. Ah, non, elle est aux toilettes. « Véro, ça va? » « Ouaiiiis, ouaiis, t’inquièèète…c’est juste le…la Pinta colada…c’est pas trop bien passé avec le champagne…et la Calzone. » « La Margarita tu veux dire? » « Ah ouais…c’est vrai…hi hi hi hi ». Comment? Pourquoi? Qu’est-ce qui s’est passé dans nos chemins de vie personnels pour que nous, gens respectés et respectables en soyons arrivés là? Mais parce que BONNE ANNEE!! Oui, mais voilà, justement non, pas bonne année!

Sachez Mesdames, qu’il existe une catégorie de gens, dont moi Folette  je fais partie, qui déteste le réveillon du jour de l’an, de toutes leurs tripes (comme Véro). Je vois votre oeil étonné. Avant tout, ne vous dites pas que je suis chiante comme la mort, mettez-moi le Jerk à Carrefour et je vous fais une choré à la High School Musical! Je peux, à certaines occasions, finir la soirée sur une table avec une perruque rose en chantant « Womanizer » une clope dans une main et un verre de punch dans l’autre. Non, non, vraiment j’insiste, je ne lésigne parfois pas sur la débauche, mais pas là. Pas maintenant. Pas ce soir. Et je vais vous révéler les 5 raisons pour lesquelles les gens comme moi détestent le jour de l’an.

1) Pour résumer, nous changeons d’année. Visiblement, pour beaucoup, c’est un évènement tellement rare dans une vie qu’il se doit d’être fêté. Soit. Mais si on n’a pas envie? Bah, c’est tant pis, « La Fête Tu Feras ». Ainsi, si tu tentes, désespérément, de NE RIEN FAIRE lors de cette soirée, on te traque! « Mais, tu ne vas pas rester toute seule pour le réveillon! » « Bah, si. » « Ah non, non, non, tu viens à la maison! » « Vraiment c’est gentil mais non, c’est bon, je vais me faire un petit plateau télé et… » Non, non, non, nt nt, hors de question que tu passes le jour de l’an toute seule! Quoi? Tu as peur de t’embêter chez nous? » Voilà, ils m’ont eue. Ou alors, pire. Vous recevez un appel de Gentil Fêteur du Réveillon Eploré qui se lâmente… »Snif…ils sont tous partis au ski…snif…j’ai pas une tune…je suis touuuut seul (là la chanson « All by Myself » vous vient en tête)..snif…et toi…tu fais quoi? » Voilà, il m’a eue. « Bah, viens à la maison, on va se faire un petit truc avec Gentil Fêteur du Réveillon en Chef et Gentil Fêteur du Réveillon Pic Assiette. »

2) Si par miracle, vous réussisez à vous désister et à être effectivement seule, le moment fatidique de la reprise du boulot viendra bientôt gâcher votre victoire éphémère. « OOOOOOOh la la…Un truc de malaaaaaaaaade…On a été à Barcelone avec Céline, on a trop fait la fête! J’étais raide! Je me suis déhanchée sur Shakira, j’ai cru que j’allais me casser le fémur! Et Céline, elle est partie avec le serveur, je ne la trouvais plus et avec Amour, on s’est éclipsé, je crois que 2012 sera l’année du bébé! Ha ha ha! Et toi t’as fait quoi? »  « Moi? euh, toute la saison 8 de Desperate. » « Ah ouais? Sympa. » = « Ah ouais, t’as vraiment une vie merdique, en plus d’avoir des mêches mal faites, t’as pas de vie sociale, t’es ennuyeuse à mourir et tu finiras seule avec un chat. » On voit tout ça dans le regard de la collègue, alors on tente le « Ouais, ce sont des inédits, je les ai téléchargés illégalement » en prenant un air de rebelle mystérieuse mais c’est trop tard, le mal est fait. Dans le maillon de l’entreprise vous êtes à présent entre la photocopieuse et la technicienne de surface (elle, elle a des gosses).

3)  Toujours dans l’idée où vous avez effectivement réussi à être seule, transportée dans votre allégresse vous vous dîtes « Tiens, si je me faisais un petit plaisir? » Par là, j’entends bien sûr: Montbazillac, foie gwas (tout que pour moi!!), saumon, petits fours et une gwosse bûche parsemée de chocolats. Et bien, là aussi, non. Les courses un jour ou une veille de réveillon, c’est comme le premier jour des soldes aux Galleries Lafayette. A droite, une dame se jette sur le dernier bloc de foie à 7€, après il ne reste que du Labeyrie à 23€, zut, tant pis, vite aux saumons, là encore, une animatrice pour les pâtés se met au travers pour vous faire déguster, vous refusez poliment, elle vous regarde avec les yeux de Chat Potté, vous faîtes un effort et mangez le pâté à 15h, elle en profite pour discuter un peu, la pauvrette. Plus de saumon. Reparti en Atlantique. Donc ce soir ce sera KFC mais avec du Montbazillac.

4) Le 31 au matin. Coup de téléphone. Mamie et papy. Ca leur fairait plaisir de passer un petit moment avec moi. Bah oui, ça fait un moment (depuis Noël). « Tu te rappelles quand tu avais 8 ans et ce jour de l’an qu’on a passé au restaurant chinois? Tu était tellement contente d’être avec Papy et Mamie… » « Mais vous êtes tous seuls? » « Bah oui, ta mère est au cabaret avec Titine et JiPé ». Bon, j’aaaaaaaarrive. « Oh, c’est gentil ça! » Aller, ils ne seront pas éternels, autant en profiter. Mais voilà, le pire est à venir! J’arrive aux fins fonds de Tataouille les Oies, Mamie a l’air surpris. « Oh, ma chérie, j’avais oublié que tu venais! Finalement ta mère et toute la clique sont là, le cabaret a eu une inondation. » J’ai envie de me rouler par terre en pleurant, comme à mes 8 ans.  On se met à table. Apéro, puis apéro, puis politique, puis apéro puis les problèmes de frics de JiPé, puis les soucis à la hanche de mamie, puis quand est-ce que je vais me décider à avoir des petits? apéro puis Et tiens, ta bonne copine n’est pas là? Regard lubrique du tonton en ma direction. Le suplice prend soudainement fin car ah, ah…L’émission d’Arthur va commencer! Super, le bêtisier! Regarde le petit chat! Hi hi qu’il est marrant ce bébé! A ce stade, j’en vois 2. La soirée se poursuit. On débouche le vin: civet de sanglier sauce au vin, pommes dûchesses, trou normand, fromage, calvados, armagnac, « Le décompte va commencer!! » Merci mon dieu, j’ai bien cru que mon foie ne passerait pas 2011. 5,4,3,2,1….ah, non, attends, on est en avance sur la télé…5,4,3,2,1…BONNE ANNEE!! La bise à tout le monde et au lit!

5) Un autre problème de cette super soirée: qu’est-ce que je vais me mettre? Situation critique n°1: c’est une soirée déguisée. Vous traînez le même costume depuis 5 ans, vous décidez de changer. Le reste de la population française a eu la même idée, vous vous rabatez sur les magazins La Foir’Fouille, une perruque disco, un legging trop petit et un haut à paillette. Vous ressemblez à Priscilla folle du Désert et êtes l’anti-sexy de toute la gent féminine tandis que vous attisez le côté gay sommeillant en chacun des invités mâles de la soirée. Situation critique n°2: Vous n’êtes pas épilée depuis la fin de l’été et la seule tenue envisageable dans votre armoire de Cendrillon dans ses mauvais jours est cette jolie petite robe noire. Pas le temps pour une épilation, vous chopez le rasoir, hop, la gambette, hop, le maillot (ne sait-on jamais…) et je suis prête. La soirée se passe, je transpire, j’ai les jambes qui piquent et je foue en l’air la touche que j’avais avec la brunette sexy à force de me gratter la …. en pleine rebellion depuis que je l’ai déplumée. Brunette pense que j’ai des morpions et un vrai problème de vessie puisque je passe le plus clair de mon temps aux toilettes à me gratter furieusement en poussant des soupirs d’extase. Situation critique n°3: J’ai la super tenue. Je l’enfile, je danse (puisque je suis là) et je danse et je danse et je saute et je lève les bras et…..OH MON DIEU!!! Je suis un marsouin!! En tous cas je nage à grandes eaux…surtout sous les bras…Bref, je sors, « Je vais m’en fumer une », et dès que je peux, je lève les bras, pour que ça sêche. Je prends des poses à la James Dean sur le bord du balcon. Je re-rentre. Je re-danse. Re-James Dean. Le lendemain, une crève de fou.

Bref, profitez de ces moments, amusez-vous, faîtes la fête (de toutes façons vous n’avez pas le choix), ne buvez pas si vous prenez la route, et saoûlez-vous comme des trous si ce n’est pas le cas, ça passera plus vite…

Et surtout BONNE ANNEE, le bonheur, la santé, l’amour, l’euromillion, un maillot parfait en toutes circonstances, l’arrêt de vos règles, une masseuse personnelle, un chat qui ne donne pas d’allergies, un chien qui n’aboie pas et tous les trucs absurdes qu’on peut souhaiter en une année! (et que la force soit  avec vous!)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :