« Mais ça, c’était avant… » Ou les changements apportés par les débats sur le mariage pour tous

18 Fév

A moins d’habiter sur une autre planète, il a été difficile de ne pas suivre le débat sur le mariage pour tous: journal TV, débats télévisés, articles en ligne, téléfilms et documentaires, et on en passe. À l’heure actuelle, la loi n’est pas encore passée (bien qu’elle soit en bonne voie…on croise les doigts pour la suite) mais déjà des changements sont notables et quelque chose nous dit que rien ne sera jamais plus pareil…

Changement n°1: Votre lesbienne attitude
Avant:Vous étiez lesbienne ou bi, certes, et alors? Vous ne faisiez absolument pas une montagne de ce petit détail vous concernant, vous auriez également pu collectionner les timbres, les filles étant pour vous une passion comme une autre (même s’il est plus agréable de lécher une….non, non, pas de blague coquine comme ça en tout début d’article, ou alors VOUS la finissez!) La gaypride c’était une fois tous les deux ans, généralement lors de vos périodes de célibat ou pour rigoler avec les copines et les T-shirts arc-en-ciel avec écrit « I LOVE GIRLS » vous les laissiez aux adolescentes revendicatrices de leur nouvelle identité.

Pendant les débats: D’un coup d’un seul, vous êtes devenue une bête de foire. « Oui, je suis lesbienne, je vais bien, merci ». Votre moitié a été réduite à : « leur vie sexuelle ne regarde qu’eux », et par la même occasion, des personnes que vous ne connaissiez pas ont défendu corps et âme l’inaccessibilité au mariage pour vous, là, citoyenne homosexuelle de seconde zone, sous prétexte qu’étant attirée par les femmes, vous envisagiez forcément une grosse orgie sexuelle avec une tortue, une poule, une petite fille de 5 ans et votre tante. CQFD.

Maintenant: votre vie est un coming out de chaque instant, vous étalez au grand jour votre bonheur d’être qui vous êtes et placez du « ma chérie » par ci et « ma compagne » par là. La plage des Seychelles en fond d’écran de votre ordinateur de boulot est devenue une photo de Bette et Tina s’embrassant langoureusement dans leur piscine. Vous vous êtes achetée une bague au pouce et êtes devenue persona non gratta aux événements de l’entreprise depuis l’envoi d’un recommandé à votre boss d’initier un mouvement syndical en cas de non signature d’une charte LGBT -rédigée par vous-même. Votre statut Facebook a été actualisé et est passé de « en couple » à « en couple avec Lise Verderut »

20130217-222945.jpg

Changement n°2: Votre couple attitude
Cas n°1
Avant: vous viviez depuis 40 ans avec votre bien aimée dans une ferme à Saint-Georges-la-Pouge, les habitants du village vous considéraient comme deux bonnes amies, vous éleviez vos poules et même une vache. Le mariage, vous ne l’aviez jamais cru possible et pourtant chaque jour vous en rêviez…

Pendant le débat: vous avez suivi TF1 pendant des semaines avec autant d’exaltation que pour le tour de France sauf que là vous faites aussi partie de l’équipe des coureurs. Vous avez savouré chaque débat et chaque manifestation. Vous avez regretté vos 20 ans et admiré la fougue des manifestants. Vous avez ri à leur slogan et vous êtes demandé si finalement, ce jour n’était-il pas arrivé…

Maintenant: vous attendez avec anxiété les votes du sénat en espérant pouvoir demander la main de votre unique amour et ne plus vous demander chaque jour « et si je partais avant elle… » Et puis vous regrettez que votre père militaire ne soit plus de ce monde pour voir ce jour arriver…ça l’aurait tué une seconde fois, hi hi hi.

20130217-224237.jpg

Cas n°2
Avant: vous viviez depuis 2 ans avec votre chérie dans un appartement à Tours. Vous vous êtes PACSÉes il y a un an et vous avez un chat. Vous sentez que c’est la bonne et que vous pourriez même envisager plus. Vous ne vouliez pas d’enfants mais finalement pourquoi pas. Vous n’êtes pas du style à vous engager à la légère mais cette histoire, vous la sentez bien.

Pendant le débat: Vous vous êtes battue, avec votre entourage, vos collègues, vos amis, car après tout c’est important. Et d’un coup, la discussion a émergé dans le couple. Et là ce fut la gifle. Avec élan. « Comment ça tu ne veux pas te marier? Non mais tu ne veux pas te marier ou te marier avec moi?? Te marier tout court. Bien, bien, bien. Tu peux m’expliquer pourquoi tu as tant voulu te Pacser alors? Pour les impôts? Alors là Céline je te savais romantique mais à ce point. T’as qu’à me dire que ça favorise l’emploi dans la fonction publique tant que tu y es. » Bref, vous avez réalisé qu’après les longs débats télévisuels de LCI, un long débat live sur « à quoi sert le mariage? Qu’est-ce qu’il représente pour chacune d’entre nous? » allait occuper vos très longues soirées d’hiver.

Maintenant: vous êtes en pleine prise de tête, votre chérie a placardé une pancarte « le mariage pour tous oui, mais pas pour moi, c’est aussi mon droit » juste au dessus du lit, histoire de donner le ton, et vous tentez de prendre votre mal en patience. A chaque fois que vous croisez un ami ou un parent qui vous dit « alors les filles, bientôt le mariage? » Clin d’œil appuyé, vous rigolez nerveusement et répondez maladroitement « oh, tu sais, le mariage nous, on laisse ça aux vieux et aux beaufs! » avant de vous occupez à regarder bêtement leurs alliance respective pour faire passer ce silence pesant qui vient clôturer la fin de votre phrase.

20130217-223512.jpg

Cas n°3:
Avant: Vous viviez depuis 2 ans avec votre chérie dans un appartement à Lyon. vous n’êtes pas Pacsees prétextant que « le jour où on fera quelque chose, ce sera vrai ou ça ne sera pas » Vous avez un adorable petit Yorkshire prénommé Saphir et la vie est belle.

Pendant les débats: vous avez suivi chaque vote comme si vous y étiez, vous avez ri, crié, pleuré, et la loi a été votée au parlement. Là, toutes les deux vous avez sauté du canapé, vous vous êtes embrassées, vous avez hurlé de joie, un supporter n’aurait pas fait mieux en 98, et vous vous êtes écriée « on va pouvoir se marier, on va pouvoir se marier, on va… » Et là, grosse prise de conscience. Vous vous êtes rassise, douuuuuucement, vous vous êtes passée la main dans les cheveux. Vous vous êtes levée pour boire un verre d’eau, allumée une clope. Votre bien aimée vous a demandé « ça va ma chérie? Tu n’a pas l’air bien d’un coup, tu es toute pâle. » Vous vous êtes servie du chinois du midi pour expliquer cette descente soudaine d’enthousiasme et depuis, vous esquivez le sujet.

Maintenant: quand elle rentre dans une pièce, vous ressortez. Vous tentez tant bien que mal de garder vos distances, mais c’est dur dans un 28m2. Le soir vous vous regardez en chien de faïence et le chien, vous ne le regardez plus, il a compris votre petit jeu. Vous comprenez à présent chaque comédie romantique où le pauvre gars ne veut pas se marier, vous vous sentez homme, vous comprenez l’homme, vous préféreriez même être un homme en ce moment même, votre copine étant par définition lesbienne, elle vous ficherait la paix. Gémeaux: Le moment fatidique ne pourra sans cesse être repoussé, à vous de prendre les devants.

20130217-224129.jpg

Changement n°3: votre militante attitude
Avant: Votre degré de révolte et de protestation envers la société était reflété par cette image: un bouledogue les pattes sur les yeux disant « je hais les lundis » publié sur votre profil Facebook. Vous surfiez sur des blogs de couture et de mode. Vous étiez abonnée à la newsletter de VDM et Public. Vos applications smartphone étaient Angry Bird et votre réseau de transport en commun local. Vous regardiez des émissions vous apprenant comment vendre votre maison ou le téléfilm de la une ou un reportage sur les ravages de la drogue sur les plus de 70 ans. Bref, vous étiez somme toute quelqu’un de normal.

Pendant le débat: un soir un politique a sorti une énormité, puis une autre et un religieux vous a qualifié de « contre nature », puis un jour, des cars de familles avec 5 enfants sont descendus dans la rue avec ces mêmes politiques et religieux pour exprimer leur mécontentement à l’idée que vous puissiez avoir des droits, les mêmes que les autres, être leur égal à tous. Petit à petit, vous avez pu lire des commentaires chez vos amis Facebook, vous avez surpris des conversations au boulot ou au sein de votre famille, remarqué des regards, voire même entendu des réflexions désobligeantes à votre égard, qui vous ont vraiment fait péter les plombs éveillant par la même occasion vos plus bas instincts, exactement ceux là qui poussent Kiddo à tuer une bonne centaine de personnes dans Kill Bill. Telle La Mariée que vous n’êtes pas encore vous avez dégainé votre katana, comprenez ici votre clavier, vous êtes mise en position de défense, à savoir, une répartie à toute épreuve, et le résultat a donné ça:
1) écoute des arguments adverses
2) attaque de l’ennemi
3) quelques coups ici et là
4) riposte
5) étude
6) coup final
Le tout avec patience et hargne dissimulée (ou non)

Maintenant: Votre programme préféré est devenu LCI et votre poster de Nelson Mandela fait à présent face à celui de Christiane Taubira. Nelson dit « I have a dream », Christiane renchérit « c’est un acte d’égalité! » Et vous finissez par « ouais d’abord! » Vous êtes abonnée à la Newsletter de Têtue et vérifiez votre nouvelle application Le Monde 3 fois par jour, au cas où. Vous avez perdu un tiers de vos amis Facebook, et n’êtes plus invitée aux anniversaires depuis que vous avez dit à un des convives d’aller se faire voir chez les grecs, ça le détendra, tout ça par commentaires interposés. Vous ne travaillez pas au sein du gouvernement et pourtant vous connaissez les noms des députés, leurs familles politiques et leur tenues vestimentaires. Vous Saisissez l’humour du Tumblr Quand un Député UMP… et le faîte suivre à vos nouveaux amis de SOS Homophobie. En passant, vous avez appris ce qu’est un Tumblr et avez appris à tweeter. Vous n’aviez jamais mis les pieds dans une gay pride ni jamais vu Paris mais là, vous avez sauté dans le premier train pour la manifestation de janvier (celle du 27 hein! Pas de blagues!) Les cars sont toujours en route, mais le grand chef a jeté sa soutane, fatigué de devoir parler à la Barjot tous les quatre matins. Quelque part même si vous n’y êtes pour rien, vous ne pouvez vous empêcher de vous dire que vous êtes peut être le petit papillon dont le battement a fait s’écrouler la montagne…

20130217-224514.jpg

Bref, il y a eu de l’ambiance dans l’hémicycle mais pas que! Quelle que soit l’issue du vote, vous êtes quelqu’un de d’autre et même si votre avenir n’en sera pas révolutionné, un petit quelque chose a changé dans votre quotidien et à présent vous ne serez plus jamais comme « avant ».

Ps: pour celles qui ont trouvées que nos images étaient des petites perles de vintage, vous pouvez en retrouver des tas sur ce super site: 150 years of lesbians and other loving ladies

Publicités

Une Réponse to “« Mais ça, c’était avant… » Ou les changements apportés par les débats sur le mariage pour tous”

  1. Chiqui 18 février 2013 à @ 15:53 #

    J’adorrrreeee comme d’hab, ça manquait 😉 et évidemment il y en a bien un ou je me reconnaît à fond :-))

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :