Tag Archives: pacs

Photographiez-moi! Recensez-moi!

30 Jan

Ding dong (en fait, « Driiiiiiiiiiing »). Jeudi soir, la bolognaise sur le feu, qui va là? J’ouvre, armée d’une bombe lacrymo, d’un couteau de cuisine et de mon plus beau sourire « Ouiiiiiiiiiiiii? » « Bonsoir Madame, c’est pour le recensement! » Ah. C’est vrai. On ne peut pas dire que je n’étais pas prévenue, la totalité de ma taxe d’habitation est passée dans les affiches et les panneaux lumineux de la mairie. Elle me tend les papiers, elle viendra les chercher la semaine prochaine, bonne soirée, merci beaucoup.

Première fois que je suis recensée! J’appelle ma chérie, « Viens voir puce, on nous recense! On va être officiellement ensemble sur les papiers et dans les chiffres du gouvernement! » (extrait doublé en bisounours). Et là, mon regard parcours encore et encore les papiers et pourtant, aucun signe de PACS. J’ai du mal lire. Bah oui, je ne vois pas pourquoi le PACS ne figurerait pas puisqu’il est censé être l’équivalent du mariage, qu’il s’agit d’un statut social et administratif (oui, oui, c’est le cas pour les impôts) et que c’est le seul statut légal me liant à ma moitié en tant qu’homosexuelle. Et pourtant…Ma vue me ferait-elle défaut? Mais non, c’est bien ça, « Ma puce!! Viens voir! On se fout de notre gu….! C’est énorme! »

D’un coup d’un seul me reviennent certains propos entendus çà et là aux détours de cette triste période de campagne présidentielle: « le PACS a été créé pour les homosexuels et pourtant, seul un infime pourcentage d’entre eux y ont recours. » « Les familles homoparentales sont un modèle marginal, il n’en existe très peu en France, pourquoi donc ouvrir des droits? » Je m’interroge. Sur quels chiffres se basent-ils? Ceux des enregistrements des mairies et tribunaux administratifs pour le PACS? Compte tenu du nombre de « faux-pacs » signés rien que dans le milieu de la fonction publique pour les mutations (de manière non dissimulée, cette méthode est conseillée par les supérieurs hierarchiques), ce serait vraiment stupide de se tenir qu’à ces chiffres. Donc l’unique autre moyen serait le recensement. C’est à dire: Le recensement est une photographie régulière des territoires, permettant de mieux connaître la population résidant en France. Il décompte les populations légales de chaque circonscription administrative et fournit des statistiques sur les logements, les habitants et sur leurs caractéristiques (âge, profession exercée, conditions de logement, modes de transport, déplacements quotidiens, etc.). Près de 200 textes législatifs et réglementaires s’y réfèrent. (INSEE) Mieux connaitre la population résidant en France. Hypocrites! Et bien nous, ils vont nous connaitre! Je rajoute PACS et je coche, je rajoute ma chérie et je signe!  Qu’ils le veulent ou non, je ne suis pas mariée, mais je ne suis pas célibataire. Je ne suis pas mariée parce que je ne peux pas, et pourtant, j’existe en tant que couple, administrativement, et que cela ne cadre pas avec la photo que souhaite faire les autorités de leur France, je  m’en balance, je m’incruste sur la photo de groupe. A côté de mes parents, de ma soeur et son chéri, de ma meilleure amie et de son chéri, bref, à côté de tous les ménages reconnus.

Donc, un conseil, les filles, vous êtes PACSEES? Vous formez une famille homoparentale? Ajoutez-le. A un moment ou un autre ils vont peut être réaliser qu’il y a un vide. Un vide dans leur recensement, un vide juridique, une place manquante, la nôtre!

Publicités

Le plus beau jour de notre vie (pour nous aussi)!…

27 Avr

 

…et les mois merdiques de préparation qui précèdent! Certes, la seule chose qui nous est permise pour le moment est un passage express devant (barrez la mention inutile) une vieille aigrie qui se dit « Mon Dieu où va la France »/ un greffier peu avenant qui se demande « Qui peut bien faire l’homme? »/ un commis pervers au sourire qui en dit long  mais rien ne nous empêche de transformer ce moment en un jour inoubliable avec la famille et les amis. Or voilà, nous on rêve d’une soirée meringuée avec jolie robe, jolie déco pleine de froufrous et notre chérie d’amour aimerait plutôt un remake de concert des Sexy Sushis. Afin d’éviter de vous déchirer avec vos petites mains sans ongles, il existe une solution: un Wedding Designer!

Pour nous présenter ce formidable métier, nous sommes allées à la rencontre d’Audrey Vuillemey, qui fait ses premiers pas dans le métier.

Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :